Le syndicat
Les travaux
Qualité de l'eau
Les publications
Carte
mini-carte.png
Rechercher



Les étangs
L'étang de Garros
 
- Morphologie:
Superficie :
- plan d'eau : 0,22 km2 (22 ha)
- bassin versant : 26,8 km2
Profondeur :
- maximale : 1,7 m
- moyenne : 0,66 m
Volume :
- moyen : 0,19 millions m3
- annuel entrant : 11 millions m3
Taux de renouvellement annuel : 57,8

De superficie équivalente à l'étang Noir, l'étang de Garros est très peu profond. Situé sur les communes de Tarnos et Ondres, le plan d'eau est largement colonisé par la végétation aquatique indigène, notamment le nénuphar jaune et le cornifle nageant.
 
Utilisation du plan d'eau:
Ce plan d'eau n'est pas utilisé à des fins touristiques, et les tonnes de chasse et enclos à canards sont les seuls aménagements de l'étang. Les usages développés sont la pêche et la chasse.
Espèces exotiques:
Découverte pour la première fois en 1988 sur la rive nord-ouest, la jussie est la seule espèce exotique présente sur ce plan d'eau.
En 1997, des travaux ont consisté en l'arrachage mécanique de 1775 m3 de jussie. Une finition manuelle a été réalisée sur certaines zones. Depuis août 98 sont également effectués des travaux d'entretien manuel.

 
L'étang du Turc
 Etang_turc_reception.jpg

- Morphologie:
 
Superficie :
- plan d'eau : 0,08 km2 (8 ha)
- bassin versant : 28,2 km2
Profondeur :
- maximale : 2,5 m
- moyenne : 1,7 m
Volume :
- moyen : 0,13 millions m3
- annuel entrant : 11,6 millions m3
Taux de renouvellement annuel : 86,6
 
 
De petite superficie, l'étang du Turc est légèrement plus profond que l'étang de Garros. Ce plan d'eau de forme très allongée de nord-est en sud-ouest, présente un caractère abrité et envasé. Il est situé sur la commune d'Ondres, à l'aval de l'étang de Garros.
 
 
Utilisation du plan d'eau:
La pêche est la principale utilisation, et il n'existe que peu d'aménagement des berges, situés dans la partie nord, près d'un lotissement.
Espèces exotiques:
Deux espèces exotiques colonisent ce plan d'eau assez envasé : la jussie, découverte en 1982, et le lagarosiphon, découvert en 1994 dans l'anse située au nord du plan d'eau. En 1987 et 1988 sont réalisés des essais de moisson et de traitement chimique sur la jussie, devenue rapidement envahissante et gênante. Malgré ces essais, la jussie reste extrêmement développée, et colonise la totalité des rives en herbiers très denses, s'opposant au passage des bateaux. En 1992/93, l'échec relatif des travaux précédents conduit à réaliser des travaux mécaniques d'arrachage de grande envergure.

Date de création : 11/01/2010 @ 15:48
Dernière modification : 01/08/2013 @ 17:14
Catégorie :
Page lue 3450 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

La Flore locale
Lieux remarquables
Espace Ludique
ludique.gif
 
Glossaire
^ Haut ^